Naturopathie

L’Oligothérapie

Oligothérapie doré or

Encore appelée Thérapie Catalytique, l’Oligothérapie s’intéresse exclusivement aux oligo-éléments et leur rôle sur notre santé. Elle est à l’origine mise au point par le médecin français Jacques Ménétrier. C’est une spécialité thérapeutique qui se veut personnalisable à la situation immédiate du client.

Définition de l’Oligothérapie

“Oligos” vient du grec qui signifie “petit” . L’Oligothérapie est une méthode thérapeutique qui utilise les oligo-éléments pour rétablir ou maintenir la santé.

Les Oligo-éléments sont des minéraux purs. Ils sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. Ils sont présents en de très faibles quantités dans tous les organismes vivants. Mais à des doses plus que nécessaires, ils deviennent toxiques.

Le rôle des oligo-éléments se diffère des autres minéraux. Ils n’apportent pas d’énergie mais fonctionnent comme des catalyseurs. Pour faire simple, leur présence est nécessaire pour activer différentes réactions biologiques selon leur rôle. Ils participent ainsi à la vie des organismes vivants. Sans eux entre autres, pas de vie.

En quoi consiste l’Oligothérapie ?

L’oligothérapeute cherchera les carences possibles d’une personne. Ces carences peuvent être à la source de problèmes de santé. Cela passe prioritairement par un sondage des habitudes alimentaires. Puis aussi d’une identification basée sur les Diathèses mises au point par Ménétrier.

Ce dernier a identifié cinq diathèses. Elles correspondent à cinq profils de situations de santé possibles. Très brièvement, il y a :

  • la diathèse arthritique qui correspond à des personnes très sujettes aux pathologies aigues. L’oligo-élément “Manganèse” leur correspond.
  • la diathèse hyposthénique qui est attribuée aux personnes étant beaucoup dans la réflexion. L’oligo-élément qui lui correspond est le “Manganèse-Cuivre”.
  • la diathèse dystonique qui est liée aux personnes ayant des problèmes de santé. Souvent à cause du relâchement de leur corps. Il leur correspond l’oligo-élément “Manganèse-Cobalt”.
  • la diathèse anergique s’identifie aux personnes dont les activités métaboliques ne fonctionnent plus correctement. Leur correspondance est l’oligo-élément “Cuivre-Or-Argent”.
  • la diathèse de désadaptation qui correspond à l’entre-deux des diathèses précédentes. Il lui correspond l’oligo-élément “Zinc-Cuivre”.

En Oligothérapie, on peut donc accompagner ces diathèses. Un composé spécifique d’oligo-élément leur est attribuable. Sous cette forme, on considère ces oligo-éléments comme des compléments alimentaires. Mais l’oligothérapeute n’aura pas forcément à vous supplémenter. lI fera d’abord en sorte de combler les carences à travers votre alimentation.

Pourquoi faire usage des Oligo-éléments ?

Il est intéressant d’envisager l’oligothérapie si on a des troubles de santé. On peut aussi le faire si on a conscience d’avoir certaines carences non comblées par notre alimentation. Selon la problématique, on ciblera un certain nombre d’oligo-éléments. Par la suite, ces oligo-éléments agiront pour faciliter les réactions chimiques en dormance de l’organisme. Ils participent ainsi au renforcement de l’immunité.

Il y a de multiples raisons pour lesquelles l’oligothérapie peut s’utiliser. On peut par exemple citer les infections ORL, les troubles de concentration, l’artériosclérose, les troubles de thyroïde, l’anémie, l’affaiblissement musculaire, la grossesse, l’allaitement, l’hyper-émotivité, l’instabilité psychique, la dyspepsie, etc…

Les dangers de l’Oligothérapie

Comme préciser plus haut, les oligo-éléments sont naturellement présents à doses infinitésimales dans l’organisme. Par conséquent, le corps est en danger si l’apport en oligo-éléments excède la quantité qu’il faut. La surdose d’oligo-éléments provoque des troubles de santé selon l’oligo-élément incriminé.

Il y a aussi un risque d’interaction entre les supplémentations d’oligo-éléments et des médicaments. Il peut aussi y avoir des contre-indications spécifiques avec certains médicaments. Par ailleurs, il y a interdiction des oligo-éléments chez les personnes hypersensibles aux substances actives. Il existe aussi des contre-indications chez la femme enceinte et allaitante.

Enfin, il faut faire attention à l’auto-supplémentation qui peut s’avérer inadaptée. En effet, il faut faire une différence entre une association d’oligo-élément et des oligo-éléments simples pris séparément. Par exemple, la prise du composé “Cuivre-Zinc” n’est pas la même chose que prendre l’oligo-élément “Cuivre” puis l’oligo-élément “Zinc”.

Laisser un commentaire